De nombreuses idées reçues sur l’apiculture circulent et sont de plus en plus relayées dans les médias et sur les réseaux sociaux en direction du grand public… Traitement et exploitation des abeilles, production du miel, concurrence entre abeille domestique et abeille sauvage… Nous en avons décrypté 5 :

  1. Les apiculteurs « enlèvent le pain de la bouche aux abeilles » en récoltant toute leur production de miel
  2. Maltraitante des abeilles ?
  3. L’essentiel du miel en France est produit par de grands groupes industriels
  4. Stévia, sirop d’agave…Pourquoi privilégier le miel ?
  5. Les abeilles domestiques et les abeilles sauvages sont en concurrence !

Lien de téléchargement de la fiche : cliquez ici

mercredi 2 juin 2021 08:24

 Par mail du 6 avril, la Fédération Nationale des Organisations Sanitaires Apicoles Départementales (FNOSAD) a transmis ce complément d'information à l'attention des apiculteurs .

 ........

Les restrictions en vigueur dans 19 départements ont été étendues à tout le territoire métropolitain, dès le samedi 3 avril, 19h, et pour une durée de 4 semaines.

En réponse aux interrogations de certains apiculteurs, voici l'extrait de la foire aux questions du site de la DGAL (ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation) concernant la pratique apicole :

Concernant l’activité apicole de loisir .

Comme pour d’autres activités de soins aux animaux de compagnie pour des non professionnels, l’activité apicole de loisir est autorisée au titre de l’article 4 alinéa 3 (soins) du décret 2020-1310.

Des fiches de doctrine aux forces de l’ordre seront émises pour éviter des interprétations trop restrictives.

Il faudra utiliser la case « soins » de l’attestation de déplacement dérogatoire :  

  https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/ressources

 

Concernant l'activité apicole professionnelle :

Il n’y a pas de limitations pour l’exercice de l’activité professionnelle apicole, si ce n’est les règles classiques d’ordre général à respecter (distanciation, limitations du nombre de personnes, etc.).

Le justificatif de déplacement professionnel est établi par l’employeur:

(https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/2021-03-19-justificatif-de-deplacement-professionnel1.pdf) .

 

Nous vous conseillons également de toujours vous munir de votre récépissé de déclaration de ruches.

 

Concernant les "Ruchers Ecoles"

 Certains s'interrogent également sur la conduite à tenir concernant les ruchers-école.

Pour les ruchers-écoles le protocole est le suivant :

– Les élèves sont considérés arriver au rucher en étant déjà équipés de leurs vêtements apicoles.

  1. Passage des mains au gel désinfectant ou lavage à l'eau savonneuse avant toute manipulation, dès l'arrivée au rucher.
  2. Gants api obligatoires. Passage des gants (une fois mis aux mains ) à la lingette désinfectante.
  3. Masque obligatoire .
  4. Désinfection préalable des outils apicoles (enfumoir, lève cadre) à la lingette ou au gel. Passage du lève cadre au petit brûleur chalumeau à gaz puis rinçage à l'eau de javel et eau pure.
  5. Renouvellement de l'opération sur le matériel en fin de visite.

Ainsi moniteurs et élèves peuvent manipuler les outils et les cadres puisque l'environnement  matériel est désinfecté.

– Nombre maximum d'élèves autour d'une ruche ouverte :  SELON DISPOSITION ET ECARTEMENT DES RUCHES  pour que les élèves puissent bien voir et maintenir une distance entre eux suffisante : 1 m réglementairement mais le principal est qu'il n'y ait pas de contact entre eux."

 

Bien cordialement,

Edwige Nicot

FNOSAD-LSA

 

 Pratiques du mois d'avril

pissenlits

Printemps 2019 en Val d’Oise : 

Il est bien là le printemps. Les belles journées sont arrivées puis reparties puis revenues avec une à deux semaines d'avance  par rapport à 2018 mais en phase avec le calendrier. Cela annonce-t-il une bonne saison?

Derrière nous l'hiver et beaucoup moins de pertes signalées dans  le Vexin .

L’activité s’accélère dans les ruches, beaucoup de ponte,5, 6, 7 cadres de couvain,  rentrée de pollen et de nectars.

Le moral est revenu avec la pose des premières hausses depuis fin mars  pour les mieux situés puis une seconde mi-avril.

 

Floraisons:  Erable champêtre, pissenlits, u colza, pommiers...attention tout est un peu en avance

 

Risques :

  • Normalement beaucoup moins de mortalité suite à effondrement des colonies.
  • Surveiller l'humidité dans les ruches.

Rappel : Le confinement et l’humidité consécutifs à la succession du froid intense et des pluies ont été propices à l’installation des maladies ;

  1. Couvain : (c.sacciforme, c.plâtré).
  2. Abeilles :( Nosémose, Loques européenne & américaine)
  • Frelons asiatiques : les premières fondatrices sont réapparues.

 

Travaux :

  • le nettoyage du rucher esr terminé
  • les ruches vides ont été reconditionnées, les cadres fondus..
  • Les hausses, cadres neufs, grilles à reines sont propres et prêts.
  • Attention : les stocks de vieux cadres vont attirer fausse teigne et frelons asiatiques.
  • Les reines ont déjà pondu parfois 5 à 7 cadres de couvain. La température dans le couvain se régule à 35°.
  • Pour protéger le couvain des dernières gelées, on peut attendre la fin du colza pour enlever les plaques de fond.

Une visite approfondie de chaque ruche s’impose

  • Fonds de ruche et portes changés ou désinfectés
  • Décoller délicatement les cadres, gratter les cires construites de façon anarchique, nettoyer les amas de propolis qui peuvent fixer des maladies dormantes. Ne pas étaler et ne rien faire tomber à côté de la ruche.
  • Rotation des cadres, voir fiche la pratique en PJ
  • Recentrer le nid à couvain dans la ruche en conservant l'ordre des cadres
  • Rapprocher du couvain les cadres neufs bâtis, si déjà posés, ou placer deux cadres neufs .
  • Remplacer les partitions par des cadres vides bâtis si la colonie redémarre bien.
  • Gratter et désinfecter (flamme) le plateau couvre cadres.
  • Désinfecter ses gants et outils entre chaque ruche.

Lutte biotechnique contre le varroa :

  • il est possible de poser les premiers cadres pièges ( amorce de cire à mâles). A surveiller après une vingtaine de jours et retirer avant les naissances sinon vous ferez un élevage de varroas (4 femelles par cellule). Compter 25 jours.

Pose des premières hausses :

  • Repères = lorsque les pissenlits fleurissent et quand la cire blanche apparait sur le haut des cadres du corps.
  • Placer une feuille de journal perforée sous la grille à reine pour éviter un choc thermique.
  • Enlever les lanières avant la pose des hausses.
  • Profiter des grosses miellées de colza pour faire bâtir des hausses neuves. Surveiller le remplissage des cadres et placer une nouvelle hausse en dessous de la première dès le remplissage au 3/4. .

Commencer les divisions

  • 6 à 7 cadres de couvain sur 10 cadres en avril = risque d’essaimage.
  • Diviser ou prélever des cadres dans les ruches fortes pour renforcer les plus faibles.

Nourrissement :

  • Terminé, plus de candi, elles trouvent ce qu'il faut dans la nature
  • Si les gelées sont écartées, on peut booster la ponte par un nourrissement spéculatif. Procéder par petits apports de sirop 50/50 (un verre ou deux) tous les 2 jours pendant 15 jours.
  • Installer des abreuvoirs à l’abri du vent, au soleil.

Frelons asiatiques :

Si présence avérée en 2018, piéger les fondatrices avec un mélange enrichi en sucre. La pose de pièges doit être réservée aux apiculteurs à cause des risques pour les pollinisateurs et autres espèces. La période est propice pour dénicher facilement et détruire  les nids primaires.

Travaux à venir

  • Nettoyer et désinfecter les grilles à reine et les nourrisseurs.
  • Préparer des hausses en nombre suffisant avec des cadres neufs (cirés)
  • Préparer le matériel pour les divisions, réviser ou rénover le matériel d’extraction
  • Se procurer de la cire gaufrée de mâles pour piéger les varroas à partir de mai ;
  • Fondre rapidement les vieilles cires. Seules les cires d’opercules ou de hausses sont remises dans le circuit.

Appros du mois :

  • Colonies
  • Ruches,
  • Cadres neufs
  • Feuilles de cire
  • Pots

Vu sur le net :

Agenda :

  • 1 mai: lancement des commandes complémentaires de traitements
  • 3 mai : livraison des colonies d'abeilles Noires commandées chez notre fournisseur + commande groupée
  • 9 mai : réunion avec la Goutte d'Or, présentation frelons (idem AG SAVO)
  • 10 mai : 20h00 Conférence publique frelons asiatiques  salle des fêtes de Liancourt Saint Pierre (Oise) Ouvert à tous.
  • 13 mai : 19h00 Conférence frelons asiatiques salle du conseil de la mairie à Franconville (sur invitation du maire)
  • 29 juin : BBQ du SAVO
  • Tous les samedis : 14h00 à 17h00 rucher école

 

Fiche pratique: Remplacement & rotation des cadres :

 pdf download

 

Version imprimable: Pratiques d'avril

 pdf download

 

visite printemps

dimanche 28 avril 2019 11:21

CONDITIONS DE CIRCULATION DES APICULTEURS DURANT LE CONFINEMENT COVID 19

 

DGAL circulation apic 21

 

DGAL circulation apic 22DGAL circulation apic 23

Version imprimable

Note DGAL SDSPA du 20 mars 2020

pdf download

samedi 21 mars 2020 10:02

Lauréats du  SAVO .

Félicitations à tous.

 

Miel d’acacia

medaille or

Stéphane PETITHOMME

Osny

medaille argent

Lucien GUÉNÉRAT

Taverny

medaille argent

Marc JONQUET

Osny

Miel de Tilleul

medaille or

Olivier WAËLTÉLÉ

Asnières-sur-Oise

Miel de Châtaignier

Miel toutes fleurs récolté au printemps - liquide

medaille or

Christian GONIN

Éragny-sur-Oise

medaille bronze

Stéphane KUTELMACH

Osny

Miel toutes fleurs récolté en été - liquide

medaille or

Christian GONIN

Éragny-sur-Oise

medaille or

Philippe LOUSSIER

Paris

medaille argent

Marc CHARBONNEAU

Villetaneuse

medaille bronze

Marc CHARBONNEAU

Villetaneuse

Miel toutes fleurs récolté en été - cristallisé

medaille or

Philippe LOUSSIER

  

Osny