Lauréats du  SAVO .

Félicitations à tous.

 

Miel d’acacia

medaille or

Stéphane PETITHOMME

Osny

medaille argent

Lucien GUÉNÉRAT

Taverny

medaille argent

Marc JONQUET

Osny

Miel de Tilleul

medaille or

Olivier WAËLTÉLÉ

Asnières-sur-Oise

Miel de Châtaignier

Miel toutes fleurs récolté au printemps - liquide

medaille or

Christian GONIN

Éragny-sur-Oise

medaille bronze

Stéphane KUTELMACH

Osny

Miel toutes fleurs récolté en été - liquide

medaille or

Christian GONIN

Éragny-sur-Oise

medaille or

Philippe LOUSSIER

Paris

medaille argent

Marc CHARBONNEAU

Villetaneuse

medaille bronze

Marc CHARBONNEAU

Villetaneuse

Miel toutes fleurs récolté en été - cristallisé

medaille or

Philippe LOUSSIER

  

Osny

samedi 17 novembre 2018 11:03

 Pratiques  des mois d'octobre & novembre

abeille sur lierre

Avec l’automne la saison apicole se termine :

Malgré la sécheresse, la douceur exceptionnelle a prolongé les floraisons en Ile de France permettant ainsi la reconstitution des stocks en nectar et pollen.

Le point noir de l’été aura été la pression des frelons asiatiques de plus en plus présents dans nos ruchers.

L’objectif du mois est avant tout de :

  • Vérifier la ponte et les réserves en nourriture
  • Secourir les colonies en difficulté
  • Ne pas baisser sa garde face aux frelons asiatiques
  • Enlever les traitements

Plantes mellifères

  • Toujours moutarde, sarrasin et phacélie
  • Astères et lierre (photo) actuellement en fleurs

Risques du mois (cette année)

  • Blocage du nid à couvain par une rentrée excessive de nectar
  • Vieillissement prématuré des premières abeilles d’hiver
  • Population optimale en frelons asiatiques par rapport à celle des abeilles.

Travaux

Vérifier la ponte et les réserves en nourriture

  • Pour les retardataires une dernière visite avant l’hivernage est encore possible si la météo le permet. Chaque ouverture doit dorénavant être justifiée, réfléchie et minutée. Utiliser un linge pour piéger la température.
  • Vérifier la ponte et ménager de la place en remplaçant si nécessaire un cadre de miel par un cadre bâti près du nid à couvain.
  • Si aucune ponte, réfléchir à stimuler ou regrouper avec une autre colonie.
  • Vérifier les réserves, 15kg minimum. Une ruche devra peser au moins 30 kg soit 15kg en pesée arrière.
  • Equilibrer les réserves en pollen entre les ruches car le miel ne suffit pas.
  • C’est le moment de ressortir les cadres de pollen conservés au congélateur (seul moyen efficace d’éviter la moisissure et la fausse teigne).
  • Si besoin de complément alimentaire préférer les pâtes (Candi)

Secourir les colonies faibles ?

  • Se méfier des réactions à chaud, prendre le temps d’analyser donc de préparer ses visites. Demander conseil évite les erreurs fatales. Pensez au forum sur WhatsApp.
  • Modifier l’environnement de la colonie n’est pas anodin. Imaginez que l’on vienne bouleverser votre maison en réduisant drastiquement le volume et vos repères, le tout fenêtres ouvertes par moins de 10°.
  • Réduire le volume a pour unique but d’adapter l’espace à chauffer à la taille de la colonie. Cela consiste soit à enlever quelques cadres inutiles pour les remplacer par des partitions, soit à transférer dans une ruchette, soit à regrouper deux petites colonies après avoir éliminé l’une des reines.
  • Petite colonie ne signifie pas colonie en difficulté, prendre en compte l’âge de la reine, la production de l’année en cours, l’état général des abeilles et aussi l’emplacement de la ruche ! Parfois il suffit de la déplacer pour que tout reparte…
  • Attention à ne pas introduire de maladie dans une colonie saine. Demander conseil en cas de doute.
  • Identifier les non valeurs (colonies qui ont peu de chance de passer l’hiver et qui coûteront du temps et de l’argent).
  • Vérifier l’herméticité des couvre cadres et des toits, une mauvaise isolation entraine une surconsommation pour chauffer la ruche et le risque de ne pas tenir les 180 jours d’hivernage.

 Frelons asiatiques

  • Laisser les portes anti-frelons. Plus de 400 nids de frelons asiatiques ont été détruits dans le Val d’Oise depuis début 2018.
  • Les conséquences de la prédation sur les colonies les plus faibles ont été catastrophiques, arrêt de ponte, absence de réserves
  • Les arrêts de ponte sont fréquents en été mais la sécheresse combinée aux frelons a limité les rentrées en nectar et nécessité des interventions plus fréquentes dans les ruchers.
  • Le pic de la prédation est situé mi-octobre alors que la population en abeilles a déjà considérablement baissé ( photo), le risque est donc optimum jusqu’à l’abandon des nids courant décembre.

évolution de la population d'abeilles

population abeilles

  • La fécondation des jeunes fondatrices est en cours, la destruction des nids est donc cruciale avant l’hiver afin de limiter l'infestation en 2019.
  • Laisser ls pièges en place, depuis les premiers froids les pièges avec attractifs liquides sont moins efficaces, varier avec poisson…

Traitements

  • Retirer les traitements contre le varroa . Respecter la posologie (APISTAN 6 à 8 semaines max, APIVAR 8 à 10 semaines max), ne pas laisser les lanières durant l’hiver surtout l’APISTAN. Enregistrer les dates dans le registre d’élevage.
  • Estimer la quantité résiduelle en varroas par comptage. Au-delà de cinq varroas par jour, prendre conseil auprès de votre TSA pour un éventuel traitement à l’acide oxalique.

 Stockage des cires ( la fausse teigne)

  • La fausse teigne est attirée par le pollen et la chaleur
  • Faire lécher toutes traces de miel avant stockage
  • Enlever les cellules contenant du pollen car il moisira durant l’hiver.
  • Mirer les cadres à la lumière pour repérer les galeries de fausse teigne qu'il faudra impérativement enlever. Sinon fondre les cadres.

galeries de fausse teigne

Fausse teigne Villarceaux

  • Bruler du souffre sous chaque pile de hausses pour tuer les adultes (fausse teigne).
  • Possible de poser des tampons imbibés d’acide citrique (2 par pile de 8 hausses) qui ont pour effet d’éloigner la fausse teigne.
  • Stocker dans un endroit ventilé, sur fond grillagé fin.

Obligations légales

 
Déclaration de détention de ruches du 1er sept. au 31 décembre

Rendez-vous sur le site:   http:// mesdemarches.agriculture.gouv.fr

Fiche pratique Déclaration de détention de ruches

FT-20-01--Déclarations--détention-ruches--ed-1.pdf

Pour vendre du miel, demander un SIRET au Centre de formalité des entreprises de la chambre d'agriculture  

Si votre production est destinée à la consommation familiale, faire seulement une déclaration de ruches, le NUMAGRIT n'est plus nécessaire.

 

Vu sur le net

Agenda

  • les adhésions seront ouvertes à compter du 1er novemlbre. Bulletins à paraître sur le site
  • Les cours théoriques vont reprendre cet hiver. Nous attendons confirmation pour la salle.
  • Chaque samedi à 14h00 : cours poratiques  au rucher école.

 

Version imprimable


Pratiques-apicoles--octobre-.pdf

 

dimanche 21 octobre 2018 12:55

Pratiques des mois juillet/ août

chataignier fleurs

Juillet/Août : mois des récoltes, l’activité des apiculteurs augmente, celle des abeilles diminue.

Depuis le 21 juin, le solstice d’été a marqué le déclin du jour, la ponte ralentit suivie d’une baisse d’activité des abeilles. La population va décroitre jusqu’en décembre. Ne soyez donc pas surpris si la production de miel ralentit, c’est normal.

 population abeilles

Fin des grandes miellées

  • Tilleul, tournesol, châtaignier c’est terminé.

Récolter : c’est le moment

Préparer ses colonies pour 2019

  • Changer ses reines : c’est encore le moment
  • Créer des colonies en ruchette

Eau & Nourriture se font rares.

  • Approvisionner régulièrement en eau les abreuvoirs.
  • Le nourrissement se pratique sans les hausses et de préférence le soir pour éviter le pillage.
  • Réduire l’entrée des ruches pour les colonies les plus faibles.
  • Le sirop liquide est le plus utilisé jusqu’au premières gelées.
  • Le nourrissement ne doit pas être systématique. Il dépend du niveau des réserves. Toutes les souches d’abeilles n’ont pas les mêmes besoins et le métabolisme de l’abeille d’hiver exige moins de nourriture.
    • La Noire consomme peu et se contente normalement de ses réserves naturelles. Elle est plus tardive en ponte.
    • La Buckfast nécessite plus de soins et consomme plus car la ponte est plus précoce.
  • L’apport après la récolte est fonction de la quantité d’abeilles par rapport aux réserves présentes et de la flore disponible autour du rucher jusqu’à l’hiver.
  • Ne pas tarder à recompléter tout en pensant aux miellées tardives. Fin août (floraisons diverses) et fin septembre (moutarde et lierre). Si vous nourrissez trop en été elles bloqueront ensuite le nid à couvain. Il vous faudra remplacer en catastrophe des cadres de miel par des cadres bâtis vides…La connaissance des dates des miellées fait donc partie des paramètres à maitriser.
  • Certaines colonies remplissent les hausses mais pas le corps et d’autres c’est l’inverse. Mystère ? Mon mentor me disait certaines travaillent pour toi et d’autres pour elles. Il y a évidemment des raisons trop longues à expliquer aujourd’hui.
  • Solution : Retirer les hausses suffisamment tôt pour quelles recomplètent le corps avant l’hiver notamment sur les plus faibles si vous n’attendez plus de miellée.
  • Laisser des hausses l’hiver ? Pas nécessaire mais possible sur les grosses colonies. Risqué voire mauvais plan avec des hausses a moitié vides et sur de petites colonies. Débutants, rapprochez-vous d’un ancien.

Récolter / Extraire :

- Beaucoup de nouveaux cette année et de très belles réussites.

- Opération classique pour les anciens mais penser aux débutants pris de court par une première récolte miraculeuse.

- Pour le matériel pas besoin de se lancer dans des frais non planifiés, la facture risque d’être salée donc testez et demandez conseil. Faire simple et vous avez le droit d’appeler un ami. Tout peu s’emprunter.

  • Récolter les hausses : dès que possible en juillet. Le risque est de voir la production engloutie dès la disette.
  • Chasser les abeilles: à l’ancienne (balayette) ou au souffleur provoque de l’agitation et des risques de piqures. Protégez-vous bien et prévenez l’entourage (balisage.) C’est là qu’il est utile d’avoir déclaré et assuré ses ruches. Le chasse abeilles est un bon compromis qui limite la casse, (1.13€) à fixer sur un couvre cadre ne vous ruinera pas. Ça ne sert que deux à trois jours maxi avant chaque récolte.
  • Extracteur: A différer en premier achat. N’hésitez pas à solliciter les anciens. Accueillir un débutant pour l’extraction ne coûte rien et c’est toujours un moment convivial.
  • Désoperculer: le couteau et la herse à désoperculer peuvent s’acquérir en premier achat. Sinon un bac propre un grand couteau de cuisine et une fourchette peuvent dépanner.
  • Maturateur: indispensable avec son robinet + un tamis (filtre) sans oublier un filtre nylon. Un maturateur plastique de 40 kg avec robinet vous coûtera 21€. Compter 30€ pour le tamis en inox.
  • Mettre les hausses à lécher 24h00 sur les ruches. Pas plus sinon elles les regarniront en miel. Pour tenir 2 à 3 jours placer un couvre cadre ouvert sous la hausse à lécher.Eviter les piles de hausses au milieu du rucher, source de pillage, de pertes d’abeilles et de transmission des maladies car vous attirerez toutes les abeilles du secteur.
  • Laisser des hausses en nombre suffisant sur les colonies très populeuses pour ne pas les compresser au risque de provoquer une mortalité massive. Une récolte en septembre est encore possible.

POSE DES TRAITEMENTS : dès le retrait des hausses.

REVISER la FT08 « La varroose » (dans votre Espace personnel)

RESPECTER la posologie indiquée sur l’ordonnance.

Traiter toutes les colonies en même temps

Porter des gants voire un masque pour le MAQS.

Rendre les lanières usagées APIVAR et APISTAN pour destruction. Pas dans la poubelle.

  • APISTAN et APIVAR (2 lanières, 1 de chaque côté du couvain à déplacer et nettoyer une à deux fois)

pose APISTAN APIVAR

  • APILIFE VAR ; Bio (placer une entretoise 1 à 2 cm ou un couvre cadre haut retourné pour ménager un espace avec de l’air. A changer chaque semaine durant 4 S.)

 pose APILIFE VAR

  • MAQS Bio (traitement flash 1 semaine, atteint le varroa dans le couvain. Placer impérativement une hausse vide au-dessus du corps ) Acide formique, porter des gants et ne pas respirer à l’ouverture du seau, attaque le métal

.pose MAQS

  • AUTRES TRAITEMENTS ex : acide oxalique rapprochez-vous de vos formateurs.

 

FRELONS ASIATIQUES : année 4, ils sont bien installés.

  • Notre prévision de 400 nids en 2018 pour le 95 risque de voler en éclats.
  • Les attaques de rucher ont un mois d’avance par rapport à 2017.
  • Plusieurs centaines de nids primaires détruits en Ile de France.
  • Côtés référents frelons :
    • 17 référents pour le 95 et nous recrutons pour passer à 3 par secteur.
    • Très bonnes relations avec les désinsectiseurs.
    • Les référents ont pour mission de faire la diagnose (identification) et de conseiller les personnes gratuitement. Ils ne détruisent pas les nids et ne concurrencent pas les désinsectiseurs qui font partie d’une corporation répondant à des règles professionnelles. Chacun son métier.
  • Pour les nids avérés une liste de désinsectiseurs recommandés est adressée aux particuliers, On s’interdit de diffuser un seul nom. Les personnes choisissent en général le plus proche et nous transmettent un avis ainsi que le prix. (entre 80 et 130€ pour un nid primaire).
  • L’article du Parisien dimanche du 8 juillet a eu pas mal d’échos.
  • En cours : de la communication avec les mairies durant l’été pour anticiper le pic d’ infestation attendu entre septembre et novembre. Médias (Gazette, site mairie , Facebook).
  • Les acquis :
    • la communauté de communes Vexin Val de Seine (autour de Villarceaux) paye désormais les destructions.
    • Montmorency participe aux frais.
    • Ça bouge un peu partout (Saint Prix, Roissy en France…)

-----------------------------------------

Messagerie WhatsAPP :

  • Afin de faciliter les échanges en live et l’intégration des nouveaux adhérents nous avons testé, avec Christophe LESOURD, plusieurs groupes sur WhatsApp .
  • En service depuis début d’année, ce test a dépassé nos espérances avec les 2/3 des adhérents connectés. …
  • Nous verrons si nous maintenons trois groupes. Plusieurs groupes pour ne pas polluer les autres sur des sujets spécifiques. Nous faire des propositions.
  • Comme dans tous les forums, quelques règles de bon sens et d’éthique sont à respecter. Ne sont traités que des sujets en lien direct avec l’activité. le but étant de rassembler et non de diviser.
  • Les sujets trop longs ou personnels sont à traiter par sms ou messagerie perso.

Comment nous rejoindre,

  1. Télécharger l’application sur votre tph portable.

          I.Phone appli disponible sur App Store

          Smartphone  appli sur Google Play

 2 . Contacter C.Lesourd ou moi-même pour vous faire ajouter aux groupes de votre choix.

Vu sur le net :

 

Agenda de l’été :

 Pas bavards sur le site depuis début juin mais nous étions aux fourneaux.

  • 3 juillet : réunion resp. SAVO, AAVO, La G.O sur invitation du Maire de St PRIX en présence( Le Parisien & l’Echo du Val d’Oise) Objet ; Mortalité des abeilles.
  • 7 juin manif Paris
  • 14 juin : commande groupée LEROUGE
  • 23 juin ; commande groupée LEROUGE
  • 8 juillet article Le Parisien Dimanche
  • 20 juillet : commande groupée LEROUGE
  • 26 juillet : commande groupée LEROUGE
  • 28 juillet : extraction du miel SAVO
  • Fermeture LEROUGE du 4 au 28 août
  • Nous attendons la fin des vacances pour vous rassembler autour du BBQ annue
  • chaque samedi à 14h00 Cours au rucher école.

 

Version imprimable:

 pdf download

vendredi 3 août 2018 18:34

 Phaclie

 

Septembre : un mois charnière entre l'été et l'automne

Dernière ligne droite pour mener des actions correctives et bien préparer l’hivernage,Tout passe par l’observation afin de compenser les manques durant la saison et les dégâts dûs à  la sécheresse , la  famine et les  pillages des colonies les plus faibles.

Miellées

  •  Moutarde, sarrasin et phacélie(photo).
  • Astères et Lierre ferment le bal des plantes mellifères.

Au rucher

  • Retirer les dernières hausses.
  • Poursuivre les traitements contre le varroa .S’assurer que les lanières soient bien en contact avec les abeilles et le plus proche du nid à couvain. Respecter les posologies (APISTAN 6 à 8 semaines max,   APIVAR 8 à 10 semaines max), ne pas laisser les lanières durant tout  l’hiver notamment l’APISTAN.
  • Poser les portes anti-frelons, l’infestation du   frelon asiatique ; couvre tout le Val d’Oise, coopérer chaque fois que possible avec les référents, piéger uniquement si présence avérée de frelons, éviter de tuer  crabro et autres insectes. Au 1er août plus de 400 nids détruits dans le département;
  • Changement des reines, il est encore temps.
  • Surveiller la ponte  ce sont les abeilles d’hiver qui naissent, stimuler si nécessaire sirop 50/50 en petites quantités.
  • Compléter les réserves notamment en pollen les plus variés. Ce sont les abeilles d’hiver qui assureront le passage de l’hiver et le redémarrage printanier. Leur alimentation sera plus consistante en lipides et protides pour vivre au moins 180 jours.
  • Attention aux sirops utilisés, limiter l’apport d’eau. Le sirop 50/50 en grande quantité nécessitera un traitement qui fera vieillir prématurément les abeilles d’hiver. Lire la fiche pratique « le nourrissement ».
  • Fiche pratique sur le nourrissement

     pdf download

  • Supprimer les ruches bourdonneuses. Celles sans reine mais pas encore bourdonneuses peuvent recevoir une nouvelle reine.
  • Identifier les non valeurs (colonies qui ne passeront pas l’hiver). A regrouper ou traiter à part.
  • Positionner progressivement vers les rives les vieux cadres noircis à remplacer si nécessaire par des partitions ou des cadres bâtis à positionner près du nid à couvain.
  • Cire, ne fondre que les belles cires, proscrire les cadres de corps noircis, contenant peu de cire pour l’énergie dépensée + risque de propagation des maladies.

Obligations légales

Déclaration de détention de ruches du 1er sept. au 31 décembre

Rendez-vous sur le site:   http:// mesdemarches.agriculture.gouv.fr

Fiche pratique Déclaration de détention de ruches

pdf download

 

Vendre la récolte. Attention aux contrôles par la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes).

Etre en mesure de présenter les documents requis à savoir :

  • Copie déclaration de ruchers ( à réaliser entre 1er septembre au 31 décembre).
  • Registre d’élevage à jour (nombre de ruches,visites, dates des traitements, mortalité…).
  • Cahier de miellerie( enregistrement des lots avec les quantités produites ).
  • Carnet de compte ( enregistrement des ventes ).

 

  • Agenda

    • 12/09 : Commande groupée  chez notre fournisseur
    • 03/10  : Réunion du Conseil d'Administration.
    • 25 au 26 octobre : Congrès International à ROUEN ( lire Abeilles & Fleurs)
    • Chaque samedi à 14h00 : cours au rucher école.

dimanche 21 octobre 2018 11:36

EXTRACTION DU MIEL / SAVO 2018

Samedi 28 juillet quelques membres du SAVO avaient répondu à l'appel de Lucien et Vivian pour l'extraction du miel de notre rucher-école de Pierrelaye.

Nicole nous a accueillis dans sa grange de CERGY où nous avions précédemment stocké le matériel (extracteur, maturateurs, pots et couvercles).

Les hausses ont été récupérées de bonne heure (à la fraîche) et chargées dans la remorque d'Augustin.

L'opération s'est déroulée sans problème ni piqures. 

Fort heureusement il avait plu la veille au soir et la chaleur était un peu moins forte.

Les abeilles avaient sagement regagné le corps des ruches grâce aux chasse-abeilles.

Vers 13 heures, environ 280 kilos de miel toutes fleurs remplissaient nos maturateurs.

Dans le même temps, une équipe collait les étiquettes sur les pots de miel d'acacia de la récolte de printemps (80 kg).

Nous avons clos la matinée par un casse-croûte (gastronomique)  en compagnie de Harpe le chien.

Sylvie C.

DSC02445

DSC02455

DSC02450

DSC02452

DSC02453

vendredi 3 août 2018 07:59